Dans ses déclarations auprès des enquêteurs, Adji Sarr, l’accusatrice d’Ousmane Sonko, a confié aux enquêteurs que le 1er février, alors qu’elles massaient à deux Ousmane Sonko, elle a demandé à sa collègue de sortir de la cabine de massage sur instruction d’Ousmane Sonko.
Des témoignages à charge contre Sonko, ce n’est pas ce qui a manqué dans les déclarations de Adji Sarr, l’accusatrice d’Ousmane Sonko. Quand elle a été entendue sur la situation du 1er février par les gendarmes de la section de recherche, Adji Sarr a confié qu’elle avait massé Sonko avec l’une de ses collègue du nom de Aissata Ba.

Quand les deux jeunes femmes ont terminé le massage, Adji Sarr a demandé à sa collègue de sortir de la cabine et de la laisser avec le leader de Pastef. Elle confie que cette action lui a été dictée par Ousmane Sonko et qu’il ne s’agissait pas de sa propre initiative.

Radiodakar Internationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici