Auditionné hier par la Section de Recherches de la gendarmerie, Cheikh Yérim Seck a nié tout ce qui lui est reproché sur l’avortement présumé d’une fille, estimant que ce n’est pas une mineure.
Mais ce qui est plus grave dans cette affaire, c’est son rebondissement au moment où Cheikh Yérim Seck s’y attendait le moins.

En effet, il s’agit d’une affaire qui avait été gérée à l’amiable, car la concernée est la fille d’un grand dignitaire dans une chapelle confrérique du Sénégal.

Mais au dernier moment, le père de la fille s’est radicalisé.

Lors de son audition, Cheikh Yérim Seck est resté constant dans ses dénagations. Autant admettre la sensibilité de ce dossier, où le procureur a assisté de bout en bout l’audition du journaliste par les enquêteurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici