Arrêté et placé en garde à vue à la Section de Recherche, Ousmane Sonko a catégoriquement refusé de répondre aux questions des enquêteurs. Le président de PASTEF a même refusé de décliner son identité.
Avant le début de son interrogatoire, le leader de Pastef a laissé éclater son amertume. «Je suis dépité», a-t-il martelé, rapporte Libération.

Et d’ajouter face aux enquêteurs de la Section de Recherches : «Day yomb torope (ndlr : ce serait trop facile), je ne répondrai pas aux questions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici