Accusé de détournement alors qu’il travaillait comme agent commercial pour le compte de la société Batimat dans le dossier actuel duquel s’est trempé le journaliste administrateur du Blog Yerimpost, Amadou Makhtar Guèye a finalement rendu l’âme dans les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie.

Une troublante affaire qui avait défrayé la chronique en 2007, et ameuté les organisations des droits de l’homme comme Amnesty International qui était montée au créneau pour exiger la lumière sur les circonstances de ce décès.

Plus d’une décennie après, son frère Djiby remet au goût du jour ce drame jusque-là non élucidé, malgré les explications servies par la gendarmerie comme quoi “le mis en cause s’est donné la mort par pendaison”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici