Pour faire face à la gestion nébuleuse du littoral, ”Aar Sunu Souf-Aar Sunu Littoral” compte s’opposer à l’octroi de parcelles à des magistrats, des travailleurs des impôts et domaines et aux municipalités. Pour se faire entendre et voir, ledit collectif organise une manifestation sur la bande verte de Guèdiawaye le 23 juin prochain

Magistrats interpellés

Le collectif compte investir le site à polémique mardi prochain. Pour ce faire, les avocats des habitants de Tivaouane Peul, Malika, et Guèdiawaye vont d’abord faire face aux magistrats. “Annuler l’octroi des 4 hectares aux magistrats sur la bande des filaos, les recaser vers un site moins litigieux”, déclare Pape Michel Mendy, coordonnateur du collectif.

Saisine judiciaire

Il ajoute: ” Notre collectif va engager le combat judiciaire contre les prédateurs fonciers. Un pool d’avocats sera commis dans les prochains jours”, a-t-il annoncé.

Lumière sur l’octroi de 20 hectares

” Nous demandons aux Syndicats des travailleurs des impôts et domaines de clarifier l’opinion sur la requête d’attribution de 20 hectares sur la bande des filaos”, dixit le coordonnateur du collectif qui exige un audit foncier sur le littoral par la DGID

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici