[:fr]Thérése Faye Diouf fait une sortie pour recadrer l’ancien ministre d’Etat Habib Sy sur sa proposition de coupler l’élection législatives et l’élection présidentielle anticipée en 2022 à laquelle le président Macky Sall ne participera pas.“Il est insensé de penser à cette alternative”

L’ancien ministre d’Etat Habib Sy avait fait une sortie pour le moins surprenante pour préconiser des élections anticipées en 2022 après seulement 3 ans d’exercice d’un mandat présidentiel de 5 ans, chose que la directrice générale de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (Anctp) ne compte pas entendre. En d’autres termes : “avec l’expérience que ce dernier a de la République, il est insensé de penser à cette alternative, d’autant plus que aucune situation ne s’y prête”, lâche Thérése Faye Diouf dans rfm matin

L’ancien ministre d’État énumère, au titre de son argumentaire : « Les scandales à répétition du Pouvoir exécutif, la soumission de l’Assemblée nationale à l’Exécutif, le Pouvoir Judiciaire perçu par une grande partie de l’opinion comme aux ordres, la pérennisation d’institutions budgétivores, la gestion nébuleuse du Fonds Covid-19, l’effondrement de l’économie, les couches sociales défavorisées au bord de l’abîme etc… », des faits allégués qui, selon lui, sont « susceptibles de déclencher de futures manifestations populaires aux conséquences imprévisibles ».[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici