[:fr]Khondio, un village près de Mboro, à environ 80 km de Dakar, abrite le déversoir des déchets acides des ICS depuis 1983.
Des rejets hautement toxiques dont les ICS contestent la dangerosité pour l’environnement et pour les hommes. Après la mise en demeure du ministre de l’Environnement, les ICS se trouvent dans l’obligation d’apporter la preuve de la toxicité ou non des déchets déversés en mer. Le temps qui leur est imparti est largement dépassé et les résultats des analyses se font toujours attendre.

Selon LMDR, les habitants de Khondio sont formels. Leurs maux sont devenus innombrables avec ces déchets. En contrepartie, les ICS ont construit une case de santé dans le village. Un investissement jugé très peu significatif par les populations qui fustigent le manque d’équipe médicale et de moyens matériels.

Le ministère de l’Environnement a recommandé le déplacement du lieu de déversement. Une tentative destinée à faire taire la polémique sans pour autant résoudre le problème, alors que l’alternative existe pour valoriser la substance.[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici