[:fr]“Diaspora Plus” est une entité issue de la retrouvaille de quelques immigrés qui ont décidé de s’ériger en une plateforme. Leur objectif, “recenser et dispenser les besoins en amont et en aval de la Diaspora toute entière“.
“La diaspora plus vise à collaborer avec l’État du Sénégal pour le transfert de l’expertise de ses fils. Pour certains, un retour définitif, une réinsertion et pour d’autres, des repères en affaires et le transfert de la technologie (méthode et organisation)…“, selon le conducteur ad oc Wagane Faye.

Coup de pouce…

Aussi, les membres de “Diaspora Plus” demandent aux autorité d’être plus accessibles afin qu’ils puissent leur faire part de leurs doléances. Car, rappellent-ils, la Diaspora contribue grandement à l’économie sénégalaise. Et un coup de pouce de la part des autorités sénégalaises serait bien accueilli.

12% du PIB national…

Selon les données de 2015 de la BCAO, la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, les transferts de fonds de la diaspora représentent 12% du PIB national, et seraient en hausse constante, tandis que 60% des transferts des migrants vers le Sénégal proviennent d’Europe. C’est dire que les dirigeants sénégalais sont bien conscients que les compétences et l’expertise acquises par les migrants au cours de leur migration vers leur pays de destination constituent un atout important pour le développement socio-économique de leur pays d’origine.[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici