L’actualité internationale est dominée depuis le 25 mai, par la mise à mort atroce de Georges Floyd. Un afro américain lors de son interpellation à Minneapolis dans le Minnesota aux Etats-Unis. Une bavure de trop du policier Derick Chauvin, dit Boubacar Seye, Président de Horizon sans frontières (Hsf). Qui souligne dans un billet parvenu à Senego, que 667 Noirs ont tués par la police américaine, entre 2017 et 2019. 

Aux États-Unis, entre 1 000 et 1 200 personnes sont tuées chaque année par la police, selon des calculs effectués par la presse américaine après le meurtre de Michael Brown à Ferguson, les Noirs représentent près de 25 % des victimes.

Les noirs risquent plus d’être tués que les blancs

D’après Hsf, citant une étude publiée en 2019, les Noirs ont 2,5 fois plus de risques que les Blancs d’être tués par la police aux États-Unis. Les chercheurs estimant qu’un Afro-Américain sur mille mourra alors qu’il est aux mains de la police.

Une communauté victime

“La mort de Georges Floyd indexe un système qui opprime une minorité noire depuis plusieurs générations, une communauté victime de fracture sanitaire, citoyenne et sociale durant cette pandémie. Un système impuni voire dopé par la venue d’un Président loin d’être celui de Tous les Américains”, note Boubacar Seye.

La police américaine cultive la haine ?

Et le chercheur en migrations internationales de s’interroger : “Est-ce qu’il y a tout simplement quelques policiers racistes aux Etats-Unis ou bien la police américaine cultive la haine envers la communauté noire, si l’on sait que Éric Garner a été lui aussi tué en juillet 2014 de la même manière et Amadou Diallo , abattu par 4 policiers, il y a 20 ans à New York ?

Vers un débat sur l’intégration des minorités

Et vu ces bavures à travers le monde, les émeutes aux Etats-Unis, les manifestations contre la mort de Adama Traoré en France, le massacre des Rohingas en Birmanie, la chasse des Africains en Afrique du Sud, les récentes dérives des Chinois sur les Africains, Boubacar Seye d’estimer  que cela devrait faire avancer le débat sur l’intégration des minorités dans le développement des nations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici