En dehors des clous du fair-play financier, le club marseillais écope d’une amende de 3 millions d’euros et sera privé de 15% de ses recettes européennes pendant deux saisons. Mais il pourra jouer la C1.

Coupable de n’avoir pas respecté « l’accord de règlement » passé, en juin 2019, avec l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l’UEFA, l’OM a été déféré, le 5 mars, devant la chambre de jugement, réputée bien plus sévère que son homologue de l’instruction avec qui il traitait jusqu’à maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici