[:fr]La France va officialiser la restitution d’un sabre historique au Sénégal, dans le cadre de sa décision de rendre des œuvres culturelles prises pendant la colonisation en Afrique.
Restitution d’œuvres culturelles

Un premier projet de loi sur la restitution par la France à des pays africains d’œuvres culturelles prises pendant la colonisation, un sujet controversé, a été présenté mercredi 15 juillet en conseil des ministres. La France va ainsi procéder à la restitution d’un sabre historique au Sénégal.

Enfin, l’arrivée du sabre

Au Sénégal, la France restitue formellement un sabre que l’ex-Premier ministre français Édouard Philippe avait symboliquement remis en novembre dernier au président Macky Sall. Cette arme est historiquement significative puisqu’elle a appartenu à El Hadj Oumar Tall, un chef de guerre et érudit musulman qui a conquis au XIXe siècle un immense territoire à cheval sur le Sénégal, la Guinée et le Mali, et a lutté contre l’armée coloniale française.

Ainsi, le projet de loi prévoit un délai maximal d’une année pour la remise, par les autorités françaises, de cette œuvre, précise le gouvernement.

Une initiative de Emmanuel Macron

Ce transfert d’œuvres culturelles vers leur pays d’origine avait été initié par le président Emmanuel Macron dans son discours de Ouagadougou, le 28 novembre 2017. Cette restitution “correspond à un engagement très fort pris par le président de la République pour que la jeunesse africaine ait la possibilité d’accéder à son patrimoine, à son histoire, en Afrique”, a expliqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue du conseil des ministres.[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici