“Laissez-nous respirer !”. C’est le cri de la commémoration pour Lamine Dieng, Franco-Sénégalais, assassiné à 25 ans par la police, il y a 13 ans. Le rassemblement est prévu ce samedi 20 juin, partout en France. Mais Paris cristallisera les attentions.

Un grand rassemblement, rien n’a changé

Depuis, rien n’a changé, et les exactions policières continuent. Raison pour laquelle, le collectif Vies Volées et la famille de Lamine Dieng appellent à un rassemblement, #LaissezNousRespirer, ce samedi à 13h12, place de la République.

Clé d’étranglement et plaquage ventral

C’est le 17 juin 2007 que Lamine Dieng a été assassiné, dans un fourgon de police, asphyxié par plusieurs policiers du 20e arrondissement. Il avait subi à la fois une clé d’étranglement et un plaquage ventral.

La France avoue son crime

Et dix ans après le drame, la famille n’ayant pas obtenu gain de cause dans l’Hexagone, avait fini par saisir la Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg (CEDH). L’État français a fini par reconnaître sa responsabilité dans ce meurtre… En versant  145 000 euros à la famille éplorée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici