[:fr]Suite à un vocal partagé sur les réseaux sociaux, ce week-end, relayant des propos injurieux, et autres menaces qui proviendraient de l’honorable député Moustapha Cissé Lô, Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA) exprime sa vive préoccupation par rapport à la situation socio-politique actuelle du Sénégal.

Adha s’offusque contre les propos injurieux et autres menaces qui proviendraient de l’honorable député Moustapha Cissé Lô à l’encontre de ses frères de parti (Ndlr : Yakham Mbaye et Farba Ngom)…  Ainsi que des accusations de détournement de deniers publics.

Autosaisine du Parquet…

Ousmane Coulibaly, juriste/Chargé de communication de la structure, redoutant un enchaînement de faits pouvant déclencher une haine, un manque de confiance du pouvoir judiciaire, exhorte le parquet à ouvrir une enquête afin que toute la lumière soit faite et des sanctions appliquées en toute rigueur et impartialité.

Des autorités religieuses

Et les religieux, véritables régulateurs sociaux de dépêcher des émissaires aux différentes parties pour un appel au calme et continuer à prier pour un Sénégal de Paix.

Inacceptable

En attendant,  Adha “s’indigne avec force face à ces allégations qui ne sauraient être acceptables surtout pour des personnalités qui ont en charge la destinée de tout un peuple”. La structure tient à rappeler que “les propos injurieux ainsi que les violences verbales ne sont acceptés ni par nos cultures et ni par les lois et règlements en vigueur dans la République sénégalaise”.[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici