Première réaction officielle de Cheikh Yérim Seck après sa libération, malgré son placement sous contrôle judiciaire. Le journaliste dénonce les conditions inhumaines de la garde à vue au Sénégal et une justice à double vitesse. Il annonce la relance de son mouvement C221 la semaine prochaine.

Relance du combat citoyen

Dans cette vidéo publiée par Yérim Post, le journaliste remercie vivement les Sénégalais de leur soutien dans cette affaire Batiplus.  En contrepartie, il pense qu’il a le devoir de réaffirmer son combat citoyen. A cet effet, il annonce une conférence de presse pour la relance de son mouvement  – citoyenneté Sénégal C 221 créé en 2014 – la semaine prochaine.

Rejet des accusations

Le journaliste rejette en bloc les accusations d’outrage à agent public et de diffusion de fausses nouvelles. Il dénonce également  des conditions inhumaines de la garde à vue au Sénégal et l’attitude du ministre de la justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici