[:fr]L’industrie pharmaceutique de contrefaçon est florissante en Afrique de l’Ouest, où les forces de l’ordre se battent pour mettre fin aux activités des syndicats du crime qui opèrent avec des connexions internationales, écrit Emma Hooper.

Il est rare d’avoir une conversation au Nigeria sur le problème des faux médicaments sans mentionner la tragédie du sirop My Pikin.
En 2009, 84 enfants ont été tués par un lot de sirop de dentition contenant du diéthylène glycol, un solvant industriel et un ingrédient présent dans l’antigel et le liquide de frein. Deux employés de l’entreprise qui fabriquait le sirop ont été reconnus coupables par un tribunal.

Les faux médicaments
L’affaire était importante car les condamnations pour fabrication ou vente de faux médicaments restent rares au Nigeria.

« C’est celle qui a fait la une des journaux », a déclaré Dr Alero Roberts, ajoutant : « Nous avons eu de nombreux problèmes. »[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici