Une deuxième grande manifestation, après celle du 5 juin, appelant le président Ibrahim Boubacar Keïta à quitter le pouvoir s’est déroulée vendredi à Bamako, capitale du Mali.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, vendredi 19 juin, dans le centre de Bamako pour réclamer le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta, à l’appel d’une coalition hétéroclite formée ces dernières semaines contre le chef de l’État, ont constaté des journalistes de l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici