Le Conseil européen en vidéo-conférence de ce vendredi 19 juin ne s’annonce pas décisif, mais comme une étape importante pour avancer sur le plan de relance post-coronavirus proposé par la Commission européenne, un plan inédit de 750 milliards d’euros dont 500 milliards de subventions.

Il faut un accord en juillet : la France et l’Allemagne l’ont encore répété ces dernieres heures, cela permettrait une arrivée de l’argent dans la poche des pays concernés dans les six mois. Ça permettrait aussi aux négociations de ne pas s’enliser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici