Le procès du meurtre du taximan Ibrahima Samb qui devait se tenir aujourd’hui devant la Chambre criminelle de Dakar est finalement renvoyé au mois de juillet prochain, comme toutes les autres audiences prévues au Palais de justice. Seuls les flagrants délits auront lieu d’ici au 3 juillet, à huis clos.

Le coronavirus à l’origine

La mesure a été prise à l’issue d’une réunion entre les responsables du tribunal. D’ici là, les locaux du palais de justice seront désinfectés par les services d’hygiènes, sans compter les éventuels tests pour tout le personnel du palais de justice.

Les faits

Pour rappel, le 27 octobre 2016, après une vive altercation, « Ouzin » aurait sorti son pistolet et abattu à bout portant Ibrahima Samb. Il avait plaidé l’excuse de la provocation pour expliquer son acte.

Ousseynou Diop risque les travaux forcés à perpétuité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici