[:fr]Pour la réouverture des frontières aériennes, l’Etat sénégalais a pris des mesures pour éviter la propagation de la pandémie de Covid-19. C’est ainsi que le test de coronavirus est obligatoire pour tout voyageur et à sa charge. Il doit ainsi débourser au moins 40 mille francs Cfa pour cela.

Ce qui n’est pas du goût du collectif Diaspora Gno Lank. «Nous sommes fatigués, parce qu’on nous impose des prix qui ont triplé. On a accepté, parce que des milliers des Sénégalais sont bloqués ici depuis plusieurs mois. Au lieu de nous aider, on nous rackette. C’est une injustice. Et nous demandons à l’Etat de revenir sur cette décision», lance Mamadou Koïta, leur porte-parole, sur iRadio. [:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici