Le journaliste Cheikh Yerim Seck convoqué et gardé à vue depuis lundi, pourra rentrer chez lui. Mais il est placé sous contrôle judiciaire par le Doyen des juges. 
 Libre après 48 h
Placé en garde à vue depuis lundi, le journaliste Cheikh Yérim Seck peut rentrer chez lui aujourd’hui. après son face à face avec le juge. Cependant, il est inculpé et placé sous contrôle judiciaire. Il est accusé du délit de diffusion de fausses nouvelles et outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.
Qu’est-ce que c’est le contrôle judiciaire?
Le contrôle judiciaire est une procédure pénale. Il peut durer jusqu’à la clôture de l’information judiciaire ou jusqu’à la comparution devant la juridiction.
La pression de la presse a t-elle joué en sa faveur?
Depuis l’arrestation de l’administrateur de Yérim post, ses confrères se sont indignés de sa garde à vue Ainsi, le Synpics, le Cedeps, “Reporters Sans Frontières” ont condamné à l’unanimité cette garde à vue qu’ils jugent arbitraire. Ils ont tous aussi menacé de porter le combat jusqu’à obtenir la libération de leur confrère.
Stratégie payante ? Yerim est libéré quelques heures après que ces syndicats se sont manifestés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici