[:fr]Le village des tortues de Noflaye, entre Mambilor et Sénégal, fait face à de grosses difficultés du fait de la pandémie du coronavirus. Le nombre de visiteurs a considérablement diminué, menaçant la survie de près de 400 espèces.
Baisse des visites

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, le village se trouve dans une impasse. Les activités sont au ralenti, le personnel réduit et le nombre de visiteurs a chuté. On est passé de 1000 par mois à 40 visiteurs. Ce qui affecte la gestion financière du centre et ainsi que la sauvegarde et prise en charge des tortues, faute de moyens.

Autorités et bonnes volontés…

Ce village des tortues de Noflay, qui constitue un patrimoine écologique pour les générations futures, comptait sur les recettes issues des droits de visite pour entretenir plus de 350 tortues, payer l’eau, l’électricité, le personnel. C’est également dans ce centre que vivent les plus vieilles tortues d’Afrique. Le personnel en charge sollicite ainsi l’aide des autorités et des bonnes volontés pour préserver ces espèces.[:]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici